Souvenir de novembre 2009

« Les ImprObables, c’est aussi une extraordinaire aventure humaine… »

Christine_anecdoteFabrice va fêter ses 40 ans et son amoureuse propose aux Improbables de lui faire une surprise… ! « Carte blanche mais il faut qu’il soit surpris ! »

Et ce n’est pas simple de leurrer un Improbable, lui-même très aguerri à la conception de surprises pour d’autres. Il va falloir jouer serré ! C’est l’arroseur arrosé !

L’idée arrêtée est géniale mais ô combien délicate…faire croire à Fabrice qu’une personne – qu’on appellera Patricia – nous commande un spectacle surprise pour une amie qui est totalement fan des Improbables (oui, ça existe !).

Nous serions derrière un rideau, silencieux, prêts pour entamer le pas des Improbables, musique, le rideau s’ouvre et…et l’amie-fan-des-Improbables découvre son groupe fétiche prêt à lui offrir un spectacle spécialement dédicacé. Ça, c’est la version pour Fabrice !

Dans la réalité, le rideau s’ouvrira et dans la salle se trouveront les amis de Fabrice, qui crieront « Surpriiiiiiiiiiiiiiise » et Fabrice tombera de son tabouret (ce qui est mieux que de la fontaine Place Saint-Lambert, et ça c’est vrai !).

Pour les Improbables dans le secret, il faut tout imaginer en double !

Il faut donner du crédit et du corps à notre mensonge…

Et nous voilà partis dans un imbroglio à peine imaginable.

On répète « en vrai » avec Fabrice un faux spectacle pour une fausse cliente.

On répète entre nous, sans Fabrice, le vrai spectacle du vrai anniversaire-surprise de Fabrice.

On s’envoie vraiment des mails où on organise et planifie dans les moindres vrais détails la fausse soirée.
Et on s’envoie ensuite des mails, sans Fabrice, pour délier le faux du vrai du précédent faux message pour le faux spectacle que Fabrice pense vrai… Aïe Caramba !

Après des journées neurasthéniques et des nuits d’insomnie, le jour J arrive enfin !
Il faut tenir Fabrice loin du rideau, car le filou est bien tenté de jeter un œil discret vers la salle où se trouve, selon lui, l’amie-fan-des-Improbables…mais où sont en réalité agglutinés ses propres amis prêts à le fêter…
La musique du pas retentit. Le rideau s’ouvre… « Surprise……Fabriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiice ! ».

Christine_anecdote_fabriceEt Fabrice tombe des nues, ce qui est mieux que de son tabouret !

novembre 2009